top of page

ANAPI

 

 

 

 


 

 

Association Nationale des

Anciens Prisonniers Internés Déportés d'Indochine

 

Président de la section Auvergne Rhône-Alpes : Jacques VILLARD

Tél. 06 61 17 26 50.  Courriel : davril69670@gmail.com

Site internet national : https://anapi.fr

 

A la suite d’une restructuration, l’Association Nationale des Anciens Prisonniers Internés Déportés d’Indochine (ANAPI), créée le 15 novembre 1985, a été liquidée le 15 mai 2014. Elle est remplacée par l’ANAPI-Fédérale qui a été créée le 13 février 2014.
L’Association fédérale Nationale des Anciens Prisonniers Internés déportés d’Indochine (ANAPI-Fédérale) a pour objet :
1. De regrouper, au niveau national, les amicales, avec ou sans personnalité morale, représentant au niveau régional les    anciens prisonniers-internés-déportés ayant été détenus dans les camps du Viêt-Minh, les camps japonais, chinois et/ou dans les autres camps de prisonniers ayant existé en Asie, pendant la période comprise entre 1945 et 1954.
2. De préserver leurs intérêts moraux et matériels ou ceux de leurs ayants droit.
3. De regrouper au niveau national les associations et Amicales, avec ou sans personnalité morale, d’anciens combattants, de civils et d’amis de l’Indochine.
4. De représenter l’ensemble des amicales et associations qui lui sont affiliées auprès des pouvoirs publics et autres organismes, ainsi qu’auprès des instances étrangères et internationales.


Les membres de l’ANAPI sont en majorité d’anciens prisonniers ou déportés d’Indochine ou leurs conjoints et enfants. Elle accepte également des membres bienfaiteurs. Ses adhérents appartiennent à l’ensemble des combattants d’Indochine :
• ceux de la guerre de 1939-1945 qui furent détenus par les Japonais
• ceux de la boue des deltas du Mékong et du Fleuve Rouge
• ceux des combats sur la RC 4, Vinh-Yen, Dien Bien Phû, Nga-lo, Hauts Plateaux,…
• ceux des opérations du Cambodge et du Laos,...

L’ANAPI regroupe toutes les catégories de grades, du légionnaire du rang au général d’armée, toutes les races ou nationalités, toutes les religions, toutes les armées (Terre, Air, Mer), à l’image du CEFEO (Corps expéditionnaire français d’Extrême Orient).  On y trouve toutes les formes de capture et d’enlèvement : prisonniers des japonais, des Viets, des Coréens et des Chinois, équipages d’avions abattus ou bateaux coulés, otages civils ou militaires, masculins ou féminins, de tous âges, dont certains sont nés en captivité. Toutes les durées de détention sont citées, allant d’un jour à huit ans, dans tous les camps, prisons ou pénitenciers. Chacun a recouvré la liberté de façon inédite : les évadés, ceux qui ont été libérés «  inconditionnellement  » au cours du conflit, ou après les accords de Genève. Sont mentionnées toutes les zones géographiques : Vietnam, Laos, Cambodge et même la Chine. Parmi ses membres, il y a aussi des frères eurasiens dont la plupart ont connu les camps japonais. En un mot, un panel très vaste d’hommes et femmes dont le point commun a été de tomber aux mains de l’adversaire un jour où la chance ne leur a plus souri.
 

Tous ont marché pieds nus sur les routes découpées en « dents de piano », pataugé dans la boue, partagé leurs poux, crevé de faim, de fièvre et de chiasse et ont vu mourir tant de compagnons de misère et d’infortune.
Nous devons nous rappeler qu’ils se sont battus pour la Liberté.

 

"Un homme sans mémoire est un homme sans vie, un peuple sans mémoire est un peuple sans avenir." Maréchal FOCH

Mot du Président, William SCHILARDI,
dans Maolen n°124 2022

Plaquette ANAPI. 
Le calvaire des prisonniers
dans les camps d'Indochine.

Article de Jacques VILLARD. Hommage à Xavier GAERNI (né à Chavanoz) et Jacques CHEYRON (né à Lyon).

Article du colonel Éric WEINBERGER sur le lavage de cerveau dans les camps du Viet Minh.

Article du général de SESMAISONS sur les camps et les conditions d'internement.

 

Quelques ouvrages sur l'Indochine que nous avons appréciés.

Mourir pour l'Indo.png
40 hommes et 12 fusils.png
Cao Bang.png
Le Chirurgien de Dien Bien Phu.png
Le service action.png
soldats perdus.png
bottom of page